Mon cheminement est complexe, pas rationnel pour un sou, fait de hauts et de bas, d'absence, d'hyper-envies.
Je n'ai pas réussi à témoigner régulièrement sur ce blog au sujet de ma quête de mieux-être.
Ce n'est pas grave, j'ai fais ce que j'ai pu et puis je ne me suis jamais arrêté, même si j'ai fais des retours en arrière, des ronds sur moi-même, des avancées et des régressions, bref je continue toujours à observer mon coeur.
Côté poids, je gravite autour des 83, j'essaye de faire du sport régulièrement, mais les aléas s'invitent encore trop souvent pour me déstabiliser et m'empêcher d'aller bon vent dans mes activités sportives, tout comme pour mes autres projets. Trop souvent désarçonné, par des contigences, des nébulosités intérieures, mais je remonte toujours en selle et je poursuis ma recherche de valeurs pour moi et pour les autres.

Alors aujourd'hui, aboutissant à un col dans ma vie, après tout un ensemble de tentatives faites de tâtonnements, interrogations, désirs, avancées millimétriques, réflexions, observations, écoutes, après avoir vécu un certain nombre d'événements annonciateurs, je me suis rendu dans un grand magasin BIO et y trouvant une mine de bonnes nouvelles m'ouvrant des perspectives bénéfiques, j'ai décidé de me convertir au BIO.
Qu'est-ce que ce la signifie pour moi ?
Cela signifie que j'ai décidé de changer radicalement mon mode de vie et de contribuer par mes actions et choix à changer la société dans laquelle je vis.
En bouleversant mon mode alimentaire, en décidant que la nourriture que je préparerai serai de nature BIO (je ne veux pas être un ayatollah et si je dois honorer un bon repas préparé par d'autres ou des circonstances particulières se présentent à moi quant au boire et manger, je ne refuserai jamais au nom de produits pas-BIO), je décide de remettre ma vie dans une DYNAMIQUE que j'avais progressivement perdu après avoir atteint mon but de perdre mon embonpoint en passant de 96.6 kilos à moins de 80.
Il me faut un nouvel horizon, d'autant plus que mon mode de vie commençait à se lézarder, trop de zones d'ombres, d'incohérences, d'hésitations et tergiversations, d'empâtements, je recommençais à manger un peu n'importe comment au petit bonheur la chance, comme une autruche la tête dans le sable et qui pense que tout finira par bien aller...
Donc, aujourd'hui 4 juillet 2009, je me propulse dans un nouveau mode de vie, plus créatif de valeurs et à la recherche de toujours plus d'équilibre, de beauté, bonté et gain pour moi et pour les autres...
Je vais devoir créer un univers-cuisine qui sera l'écrin de mes aliments, de leur transformation et de leur assimilation, modifier mon alimentation vers plus de respect de ma vie...
Ce matin, j'ai acheté pour environ 33 euros de graines, fruits, légumes, laitages, etc...
Qu'est-ce que je suis content !
ça faisait des mois, des années que j'avais envie de ressentir que c'était possible et surtout de croire que ma vie pouvait vivre cela, être cela, changer grâce à ça, que ma vie pouvait participer et contribuer à un vaste projet d'équilibre, d'équité, de respect, de paix, en s'inscrivant dans un retour à la sacralisation du vivant sous toutes ses formes et dans toute sa diversité.
Prendre la décision de manger BIO, et tout ce que cela implique de changements dans mon mode de vie, est un réel et franc pas en avant sur la voie de la préservation et la pérénisation, dans un monde en mutation et en perpétuel changement, d'une certaine éthique du vivre ensemble dans un environnement préservé.
Je ressens cependant qu'il y aura des batailles et que d'autres points de vue, autoritaires, risquent de ne pas avoir la même perspective...
L'histoire s'écrit jour après jour, tant de possibles, tant d'impossibles, c'est palpitant...

Grobelix